retour liste billets d'actualité

Quid Q.I. ?

Billet du lundi 24 juin 2019

Quotient intellectuel : objet de tous les fantasmes?

L’intelligence, prédisposition innée est encore aujourd'hui l’objet de tous les fantasmes et préjugés.

Elle fascine autant qu’elle dérange mais laisse rarement indifférent.

Depuis la création du premier test de QI (quotient intellectuel) en 1905 par deux français : Alfred BINET et Théodore SIMON, le QI est devenu, en quelques décennies, un indice presque aussi banal que celui du CAC 40. D’exceptionnels, les passages de tests sont aujourd’hui devenus fréquents.

Mais qu’est-ce que le QI ?

Calculé grâce à un test psychométrique, le quotient intellectuel est un score numérique (à 2 ou à 3 chiffres) qui mesure la capacité d’une personne à raisonner et à utiliser l’information pour résoudre des problèmes.

Je précise, ce test doit être réalisé par un psychologue et non sur internet où les tests sont pourtant légion. 

 

Quelques chiffres 

 

L’échelle du QI va de 85 à 160.

- 68% de la population possèdent un QI entre 85 et 115,

- 2% de la population possèdent un QI de 130,

- 0,0003% de la population possèdent un QI de 160.

Aujourd'hui, le record de QI est celui du mathématicien  Terence TAO avec un QI de 230.  Bill GATES et Stephen HAWKING ont un QI au-dessus
de 140.

Dans notre société de la performance où la valeur numéraire évince toutes les autres, quantifier l’intelligence répond donc parfaitement aux exigences actuelles.

 

Pour définir ces profils atypiques, les mots ne manquent pas : précoces, doués, surdoués, hauts potentiels, hauts QI sont utilisés.

En plus des tests, les neurosciences grâce à l’imagerie médicale ont constaté que le fonctionnement du cerveau des hauts potentiels était différent.

En effet, les connexions et la circulation de l’information dans ces cerveaux pas comme les autres, se font plus rapidement.

Les hauts potentiels représentent des atouts majeurs pour l’entreprise.

Certaines entreprises l'ont bien compris et savent les identifier dans l'organigramme. 

En plus de leurs capacités intellectuelles élevées, la majorité de ces hauts potentiels ont de l'ambition, du courage, le respect des autres, une curiosité insatiable et sont extrêmement lucides.

Orange, Sanofi, la Société Générale, la SNCF et EDF
ont des procédures dédiées en interne pour ces profils atypiques, créateurs de valeurs.

Les Ressources Humaines identifient puis accompagnent
les hauts potentiels dans un processus d’intégration qui leur permet ainsi de déployer tous leurs talents.

Si un QI élevé représente un atout indéniable pour l’entreprise, un profil avec un QE, quotient émotionnel élevé représente aussi un véritable atout.

En effet, l'intelligence émotionnelle permet aussi de créer de la valeur même si elle est plus difficilement mesurable. 

L'idéal est donc une équipe qui réunit différents profils
car ce sont les différences qui créent de la richesse.

retour liste billets d'actualité