retour liste billets d'actualité

Ethos & Ethikos

Billet d'actualité du jeudi 13 juin 2019

 

L’éthique : un mot pour des maux

 

Depuis quelques années, le mot «éthique» a littéralement envahi le discours politique, les éditos des journalistes et le monde de la publicité.

L’éthique est partout.

Du grec «ethikos» qui signifie moral et de «ethos» qui signifie mœurs, l’éthique est la science de la morale et des mœurs.

Mais souvent, quand on parle d’éthique, il s’agit en réalité de réfléchir au comportement le plus humain à adopter pour rendre le monde meilleur.  

Une des vertus du mot «éthique» est de rendre le propos de l’émetteur grave et sérieux même si l’auteur manque parfois de crédibilité.

Il faut savoir lire entre les lignes pour déceler la posture qui mène souvent à l’imposture car l’éthique sert parfois d’oripeaux à des propos un peu plats jusqu’à les rendre sibyllins.

En effet, si le mot est omniprésent dans le langage, rares sont ceux ou celles qui connaissent sa vaste étendue sémantique. Une certitude, l’éthique a rangé la morale dans le placard de la désuétude alors que l’éthique et la morale, étymologiquement parlant, partagent tout de même un point commun :
les valeurs.

Les domaines dans lesquels l’éthique joue un rôle essentiel sont la bioéthique (logique) avec des sujets comme la Procréation Médicalement Assistée (PMA), la Gestation pour Autrui (GPA) (interdite en France) et l'euthanasie.

Vincent LAMBERT nous rappelle qu’il existe des situations inextricables dignes d’une tragédie grecque où l’éthique semble être la seule issue aux passions humaines. 

Depuis 2017, l’éthique a franchi la porte du monde
de l’entreprise avec la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

L’idée est d’inscrire l’entreprise dans un écosystème vertueux où l’humain resterait l'essentiel. La RSE concerne donc (la liste n’est pas exhaustive)
la qualité de vie au travail, le management, la lutte contre la corruption et bien évidemment l’impact des entreprises sur l’environnement, urgence climatique oblige !

De nombreuses entreprises dans le monde ont compris la nécessité d’adopter une démarche éthique. Dans le classement annuel des entreprises les plus éthiques au monde*, seules 3 entreprises françaises : L’Oréal, Capgemini et Schneider Electric figurent au palmarès. De ce côté là, la France a donc encore quelques progrès à faire.

 

L'éthique rejoint souvent l’innovation comme cette idée d’une capsule de café entièrement biodégradable : Terramoka, café biologique équitable et sa version encapsulée qui se désagrège à 100%.

D’autres marques surfent sur la vague du succès de ce mot en s’affranchissant de son orthographe. Plusieurs marques comme Etik Paris, Etik Assurance et etik.com l’ont bien compris.

Pour conclure, au vue des mutations de notre monde tant d'un point de vue technologique que climatique, il est fort à parier que l'éthique devienne une réflexion préalable au développement et à la commercialisation de tout projet
(aussi modeste soit-il).

* Rapport, Institut Américain Ethisphere

retour liste billets d'actualité