Millésime 1964

Raphaël a guetté sa majorité comme un animal  surveille sa proie.

À dix-huit ans, il va enfin pouvoir boire le précieux nectar rouge des vignes de son grand-père qu’il convoite depuis si longtemps.

Rangées comme des bouteilles de parfum, les bouteilles de vin lui font de l’œil.

Il s'est imaginé cette journée de si nombreuses fois,

ce jour béni des dieux où il tiendrait fermement un verre de vin pour y boire le breuvage rouge.

La terre

Raphaël aime la terre du bordelais, cette terre nourricière qui choie et cajole la vigne comme une mère le ferait avec son enfant.

Une terre enviée par le monde entier qui engendre

les meilleurs vins du monde et dont les hommes sont

si fiers.

Raphaël a été nourri au biberon des histoires de raisin, de vignobles, de meilleurs cépages, de récoltes ratées, de millésimes fantastiques.

Avec une patience infinie, son grand-père lui a tout expliqué : les cycles de la vigne, les étapes de

la vinification, il lui a fait découvrir le nom des grands vins. Raphael se revoit enfant observant son grand-père faire jouer dans le soleil la robe rouge du verre de vin qu’il vient de se servir.

Trop jeune, Raphael ne pouvait pas en boire.

Il n'était autorisé qu'à poser et humecter ses lèvres sur le bord du verre. Aujourd’hui, Raphael est majeur.

Son grand-père l’attend au bout du quai de la gare de Libourne. Le jeune homme descend du train, son chapeau lui donne des allures de Jean Moulin.

Quand il glisse la clef dans la serrure de la maison,

la table est déjà dressée. Sur la nappe épaisse sont posées des assiettes en porcelaine, des verres en cristal, des couverts en métal argenté qui brillent dans le soleil de cette fin de journée.

La surprise

Raphaël et ses grands-parents s'installent autour de la table. 

- Mon garçon, aujourd’hui est un jour important !

- Tu as dix-huit ans. J’ai une surprise pour toi afin

que tu n’oublies jamais cette journée !

Son grand-père sort alors de son dos une bouteille

de Château Latour 1964 qu’il lui présente comme un trophée.

Raphael exulte de bonheur.

La bouteille est ouverte, le liquide coule dans

les verres avant de tapisser de velours les palais.

Raphaël n'oubliera jamais l'arôme de ce premier vin et deviendra sommelier.