• Agnès PICHON

L’écriture inclusive est-elle compatible avec le SEO ?


Vous êtes persuadé qu’il est préférable de ne pas utiliser l’écriture inclusive sur votre site web par crainte d’impacter votre référencement naturel. Rassurez-vous, vous pouvez tout à fait l’utiliser, mais vous devez l’employer avec précaution. Découvrez vite tous mes conseils pour intégrer l’écriture inclusive dans vos contenus tout en boostant votre SEO.




Quelle est l’origine de l’écriture inclusive ?


En France, c’est la publication en 2015 d’un Guide pratique Pour une communication publique sans stéréotype de sexe qui a fixé les grands principes de l’écriture inclusive. Mais, des débats sur l’écriture inclusive existaient déjà dans les années 70. En 2017, la publication d’un manuel scolaire rédigé en écriture inclusive met le feu aux poudres.

L' Académie française n’épargne pas l’écriture inclusive qui la compare à « un péril mortel ». Rien que ça ! Pour lire l’article, c’est ici. Ce déchaînement serait-il dû à la représentation des genres regroupés au sein de la coupole ? 6 femmes et 29 hommes sur les 35 immortels… Sans doute...


En quoi consiste l’écriture inclusive ?


L’écriture inclusive ou langage épicène ou neutre consiste à représenter dans la langue aussi bien le féminin et le masculin afin d’éviter toute discrimination sexuelle.


Les 4 grands principes de l’écriture inclusive


Le premier principe : la féminisation des fonctions, grades, métiers et titres.

C’est le principe le plus évident de l’écriture inclusive. Il consiste à féminiser les noms de fonctions, grades, métiers et titres.


Par exemple :


  • Un ingénieur/une ingénieure,

  • Un acheteur/une acheteuse,

  • Un écrivain/une écrivaine,

  • Un pharmacien/une pharmacienne.

  • Un brigadier/une brigadière.


Deuxième principe : Énumération du masculin et du féminin

User du féminin et du masculin par l’énumération :

  • Les hommes et les femmes,

  • Les pharmaciens et les pharmaciennes,

  • Etc.


User du féminin et du masculin par l’usage du point médian :

Au milieu, soit : racine du mot + suffixe masculin + point milieu ou point médian + suffixe féminin.

Par exemple :


  • Des acteur·rices,

  • Ceux.elles,

  • Des sénior·e·s.


Troisième principe : L’accord de proximité

Les hommes et les femmes sont belles. Je sais, ça fait bizarre !


Quatrième principe : L’Humain avant toute chose !

Ne plus employer « Femme » et « Homme », mais « humains ».




Pourquoi l’écriture inclusive fait-elle autant débat ?


C’est la publication du manuel de grammaire Questionner le monde, écrit en écriture inclusive qui a déchaîné les passions. Et même si la polémique sur l’écriture inclusive a été étouffée par le COVID et la guerre en Ukraine, le sujet reste brûlant. Pourquoi ? Car l’écriture inclusive représente un sujet de société très clivant. D’un côté les femmes et de l’autre les hommes. Pourtant, l’écriture inclusive consiste seulement à donner de la visibilité aux femmes qui représentent tout de même 51,6 % de la population française, soit 2,2 millions de plus que les hommes ! Certes, le point médian rend la lecture plus difficile et l’apprentissage du français plus complexe mais après tout…L’écriture inclusive ne représenterait-elle pas le prétexte idéal pour poursuivre une guerre des sexes qui existe depuis des siècles. Néanmoins, indépendamment des passions et de sa teneur politique, l’écriture inclusive représente une réelle opportunité pour obtenir un meilleur taux de conversion.


Pourquoi l’écriture inclusive est-elle très efficace pour toucher la cible des femmes ?


Le langage permet de nommer le réel et de susciter des images. Ainsi, l’utilisation de termes au masculin (un directeur commercial, un pharmacien, un ingénieur) dans une annonce d’emploi engendre des représentations mentales masculines chez les lecteurs, mais pas chez les lectrices ! En effet, les offres d’emploi formulées au masculin reçoivent moins de candidatures féminines. La féminisation des mots permet de faciliter l’identification des femmes. Par exemple, lorsque la SNCF recrute, les annonces utilisent l’écriture inclusive : « Ingénieur ou ingénieure d’études en Génie Électrique et Data ». Ce choix ne relève pas d’une volonté politique forte, mais d’un choix stratégique de la part des ressources humaines de la SNCF pour obtenir un meilleur taux de réponse.


Comment utiliser l’écriture inclusive pour le web ?


Mauvaise nouvelle, l’écriture inclusive joue sur le référencement naturel. En effet, les moteurs de recherche comme Google, Yahoo, Ecosia traitent les requêtes des utilisateurs, or ces derniers ne tapent que rarement ce type de requêtes. En effet, quand vous cherchez un coiffeur, vous ne tapez pas « coiffeur.e » mais « coiffeur ». Ainsi, pour optimiser votre référencement naturel, mieux vaut proscrire l’écriture inclusive des :

  • Châpo,

  • Titres H1, H2, H3, etc.

  • Des urls

Mes conseils pour une écriture web inclusive et SEO


Privilégiez les terme génériques et universels comme : la clientèle, le corps enseignant, le corps médical, la rédaction, l’auditoire.

Choisissez des mots neutres comme : l’universitaire, l’artiste, l’enfant, le bénévole, etc.

Doublez l’article au singulier. Dire “le ou la médecin”, ou “la ou le médecin”.


Utilisez le point médian “·” au lieu des barres de fraction “/”, des tirets “-” et des parenthèses.


Pour réaliser le point médian (·) sous Windows


Tapez la combinaison de touches suivante : Alt + 0 1 8 3 → ·

Gardez la touche « Alt » enfoncée puis tapez les chiffres 0 1 8 3 à la suite et relâchez « Alt » pour faire apparaître le point médian : « · »


Pour réaliser le point médian (·) sous Mac


Tapez la combinaison de touches suivante : ⌥ Alt + ⇧ Maj + F → ·





Sans rentrer dans la polémique, une constatation s’impose. L’écriture inclusive ne peut pas être oralisée. Or, ce sont les usages qui façonnent une langue. Obliger les scripteurs d’une langue à représenter une catégorie ne peut générer que des résultats décevants. Mais l’écriture inclusive ne doit pas être totalement rejetée, car elle reste un moyen très efficace pour toucher les femmes.



Pour conclure, l’écriture inclusive est tout à fait pertinente lorsque vous vous adressez à une audience plutôt féminine. Les études montrent d’ailleurs clairement que la représentation des femmes dans une offre d’emploi influe sur les résultats. Néanmoins, l’écriture inclusive ralentit la lecture donc elle doit être utilisée si cela s’avère vraiment nécessaire.




50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout